MENU

01. // About Me

02. // Expérience

03. // Réalisations

04. // Services

05. // Blog

06. // Contact

Paul Fauconnier Paul Fauconnier Paul Fauconnier
L’UX et le responsive sont-ils compatibles ?

Auteur : Unsplash.com

< Retour aux articles

UX/UI Design

L’UX et le responsive sont-ils compatibles ?

22 / 12 / 2020

Temps de lecture : 5 minutes

De l’Apple Watch à votre écran d’ordinateur de 27 pouces, les éléments se déplacent et se replacent au mieux pour une meilleure visibilité, ceci s‘appelle la responsivité. Pour gérer au mieux votre design en responsive, il est primordial de connaître votre cible avant de designer. Vous pourrez ainsi déterminer quelle plateforme doit être mise en avant.

Identifier le cœur de l’expérience utilisateur

L’UX et le responsive sont-ils compatibles ?

Auteur : Unsplash.com

Chaque produit à sa propre cible d’utilisateurs. Cette cible détermine votre design et le device sur lequel vous allez designer en premier !

Pour trouver la cible de l’expérience utilisateur de votre produit, posez-vous la question : « Quelles sont les tâches les plus communes et importantes que les clients ont besoin de réaliser ? ».

Votre produit peut avoir une cible plus large, ce qui implique de designer pour plusieurs des devices suivants :

  • Smartphones / Mobiles
  • Tablettes
  • Desktop
  • Télévisions intelligentes
  • Smartwatches
Les actions possibles peuvent être différentes en fonction du device. Par exemple, les smartphones sont utilisés pour réaliser des petites tâches et ont des sessions utilisateur courtes. Les tablettes sont principalement utilisées pour la consommation de contenu et ne sont pas considérées comme un outil de travail pour la majorité des utilisateurs. Les ordinateurs sont souvent utilisés pour des sessions de travail plus longues.

Comprendre le contexte basique de chaque appareil est crucial pour construire une bonne UX.

Adapter au contexte

L’UX et le responsive sont-ils compatibles ?

Auteur : Unsplash.com

Une fois votre cible identifié et le groupe d’appareils déterminé, il faut adapter l’expérience et l’ergonomie à chacun de ces groupes.

Comme dit précédemment, toutes les fonctionnalités ne sont pas nécessaires pour chaque appareil. Vous devez identifier les différents contextes dans lesquels votre produit sera utilisé pour chaque groupe d’appareils et designer une expérience adaptée à chacun de ces contextes. 

En effet, les utilisateurs de smartphone veulent des choses bien différentes des utilisateurs desktop.


Malheureusement, le passage entre deux devices est souvent difficile et nous retrouvons souvent les mêmes erreurs :
  • Call-To-Action trop petits : les boutons, liens ou zones de toucher doivent être dimensionnés en fonction de qui/quoi clique. Un minimum de 7mm est généralement suffisant, mais 10mm est optimal.
  • Placer des éléments trop proches les uns des autres : vous devez prendre en compte la taille des cibles autant que l’espace qui les sépare. L’espace aide à séparer les contrôles et donne à l’interface de l’air. L’espacement suggéré pour éviter les erreurs de clics est de 20mm minimum.
  • Utiliser du « hover » : attention, le hover ne fonctionne pas sur mobile et tablette.
  • Pensez mobile first ! En effet, si votre design est pensé pour le plus petit device, alors il s’adaptera au plus grand.
  • Fournissez une expérience cohérente où sur toutes les tailles d’écran, l’expérience est similaire et congruente. Cela crée une relation de confiance avec l’utilisateur et appelle à réaliser de futures interactions avec votre produit.

Soyez fluide dans votre expérience

Un utilisateur lambda a pour habitude de switcher sur différents devices tout en restant sur la même plateforme. Cela implique donc que votre design doit être cohérent et fluide sur entre chacun des devices.

Pour gérer au mieux vos erreurs de design, effectuez des tests auprès de différentes communautés. Recueillez les critiques similaires et laissez vous porter par les conseils.

Paul Fauconnier

Paul Fauconnier

Designer & Développeur web

©2020 Paul Fauconnier

Faites savoir que vous avez aimé l’article !